09 Sep 2014

Spotlight on Implementing Agencies: Niger

In September 2013, The DHS Program welcomed visitors from Niger. This is the fifth in a series of interviews with visitors to DHS headquarters. Don’t read French? You can use the translate feature at the top of the page!

Nom:

MODIELI AMADOU Djibrilla, NOMAOU Abdou, OUMAROU Sani, JOHOA Méaki, Radjikou HASSANE

Pays d’origine:

NIGER

Organisations:

Institut National de la Statistique  (INS) et Coordination Intersectorielle de Lutte contre les IST/VIH/SIDA

Quand vous ne travaillez pas, quel est l’endroit  où vous préférez aller: 

NOMAOU : Les magasins et les restaurants à côté de notre hôtel.

HASSANE : Magasins, Centres historiques (Washington)

La première fois que vous avez travaillée sur des données du “The DHS Program:

MODIELI J’ai eu à faire plusieurs études approfondies à partir des données de DHS ; j’ai surtout travaillé avec DHS 2006 sur mon mémoire de démographie.

Qu’est-ce qui vous a le plus agréablement surpris lors de votre séjour au programme DHS? 

NOMAOU: Le fait qui m’a le plus surpris est l’organisation du travail pour finaliser le rapport et les différents documents (Affiche, Note de synthèse, le dépliant)

OUMAROU: Une bonne organisation de travail, chacun sait ce qu’il doit faire.

Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous êtes ici?
OUMAROU & HASSANE: Ma famille.

JOHOA: La convivialité familiale

2012 Burundi MIS

2012 Burundi MIS

Quelle est la plus grande différence entre le bureau du “The DHS Program” et votre bureau dans votre pays?

NOMAOU: Ce n’est pas à comparer. ICF International est une grande entreprise alors l’INS Niger est une structure de l’Etat.

JOHOA: Le calme, café et amuse-gueule pour tout le monde.

Quelle est votre page de couverture préférée?  

MODIELI: J’ai pas pu prendre connaissance des pages de couverture de tous les pays, mais parmi celle que j’ai consultées celle du Burundi me parait bien.

2012 NIger DHS

2012 NIger DHS

HASSANE: Celle que nous avons choisie pour le Niger

Quel est votre chapitre ou indicateur préféré, et pourquoi?

NOMAOU: Mon chapitre préféré est celui  relatif à la nutrition des enfants de moins de cinq ans parce que la malnutrition est l’une des causes de mortalité infantile.

OUMAROU: Le chapitre sur la mortalité des enfants de moins de cinq ans parce qu’à partir de ce chapitre, on voit les progrès accomplis par notre pays en matière de santé des enfants.

JOHOA: Santé de l’enfant, si enfant malade rien ne va.

Quel est le problème de population ou de santé qui vous intéresse le plus, et pourquoi?

MODIELI: Le paludisme car c’est la première cause de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans au Niger.

OUMAROU: C’est le niveau de fécondité des femmes qui est stagnent depuis la première EDSN1992. Il va falloir mener une étude sur les déterminants de cette fécondité, mais aussi sur la baisse de la mortalité des enfants de moins de cinq ans qui sont d’ailleurs deux phénomènes liés.

HASSANE: Planification familiale, VIH/SIDA, Accouchement en milieu hospitalier, amélioration de la couverture sanitaire

Comment espérez-vous que les données de l’EDS sur votre pays seront utilisées ?

OUMAROU :  J’espère qu’elles vont être utilisées par ceux qui devraient le faire à savoir le pouvoir public, la société civile, les étudiants et chercheurs ainsi que les journalistes qui auront la tâche de bien expliquer le niveau des principaux indicateurs.

JOHOA : Les données de DHS seront utilisées par les autorités administratives, les organismes internationaux, les ONGs, les étudiants …(biens préssés d’avoir les résultats définitifs).

HASSANE : Les responsables des différents programmes vont faire une analyse de la situation (voir le niveau des indicateurs, dégager des priorités et programmer des actions puis chercher des financements auprès des partenaires.)

Qu’avez–vous appris en travaillant avec “The DHS Program“?

MODIELI : La maîtrise de la structure des questionnaires, et surtout la familiarisation avec les variables utilisées.

NOMAOU : Travailler avec ICF international permet de mettre en place une bonne organisation du travail sur le terrain et surtout de collecter des bonnes informations ce qui conduira au calcul des indicateurs de qualité.

OUMAROU : Beaucoup de choses. En tant que Directeur Technique pendant l’EDSN-MICS 2006 et l’EDSN-MICS 2012, j’ai appris la rigueur qui entoure le processus de réalisation de cette enquête, de l’échantillonnage jusqu’à la dissémination des résultats. C’est une bonne expérience dans la carrière d’un statisticien démographe.

Written by The DHS Program

One thought on “Spotlight on Implementing Agencies: Niger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

The information provided on this Web site is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

The DHS Program, ICF
530 Gaither Road, Suite 500, Rockville, MD 20850
Tel: +1 (301) 407-6500 • Fax: +1 (301) 407-6501
dhsprogram.com

Anthropometry measurement (height and weight) is a core component of DHS surveys that is used to generate indicators on nutritional status. The Biomarker Questionnaire now includes questions on clothing and hairstyle interference on measurements for both women and children for improved interpretation.