13 Jul 2016

Spotlight on Implementing Agencies: Tchad

De gauche à droite: BOYALNGAR MBATINA, YODIT BEKELE , NOUBADIGNIM RONELYAMBAYE and RIGUIDE MBAISSANADJ

In April 2016, The DHS Program welcomed visitors from Tchad. This post is one in a series of interviews with visitors to DHS headquarters. Don’t read French? You can use the translate feature at the top of the page!

Nom : Riguide Mbaissanadje (Point Focal du Ministère de la Sante Publique), Noubadignim Ronelyanbaye (Chef de Service des Etudes de Population et Perspectives Démographiques de e’INSEED), et Boyalngar Mbatina (Chef de Département des Etudes Démographiques  et de la Cartographie à l’Institut National de la Statistique)

Pays d’origine : Tchad

Racontez un peu la première fois que vous avez travaillé sur des données de « The DHS Program »:

Noubadignim Ronelyanbaye: Je me suis retrouvé dans une situation semblable aux autres occasions où j’en ai travaillé sur la relecture et finalisation d’un rapport d’enquête nationale du Tchad

Boyalngar Mbatina : Préparation du mémoire de fin d’études pour l’obtention du Diplôme D’Études Supérieures Spécialisées en Démographie (DESSD)

Qu’est-ce que vous avez trouvé comme surprise  agréable lors de votre séjour  à « The DHS Program »?

Riguide Mbaissanadje : La sympathie.

Noubadignim Ronelyanbaye : Le temps passe plus vite que je ne m’attendais.

Boyalngar Mbatina : L’organisation du travail ainsi que la spécialité de chaque agent.

Qu’est-ce que vous manque le plus de chez vous quand vous êtes ici ?

Riguide Mbaissanadje: Les chaînes de télévision en Français

Noubadignim Ronelyanbaye: L’ambiance en famille

Quelle est la plus grande différence entre le bureau de «The DHS Program » et votre bureau dans votre pays ?

Riguide Mbaissanadje : La salle de café.

Noubadignim Ronelyanbaye et Boyalngar Mbatina : Le bureau DHS est bien équipé avec le minimum requis et les cadres disposent de moyens matériels pour effectuer les travaux et les tâches sont réparties d’avance.  Ce n’est pas comme chez nous où une personne ne peut pas faire beaucoup de tâches en même temps.

Quelle est votre  page de couverture préférée ?

Tout : EDST-2 du Tchad de 2004

Quel est votre chapitre ou indicateur préféré, et pourquoi ? 

Riguide Mbaissanadje : Chapitre 12, Mortalité des enfants de moins de 5 ans parce qu’il montre que la mortalité infantile est faible dans le Barh, El Grazal et le LAC.  Il y a lieu de faire une recherche sur la corrélation qui existe entre la mortalité et les indicateurs sanitaires (soins prénatals, vaccination des enfants et accouchement assisté).

Noubadignim Ronelyanbaye : Le paludisme.  Il y a 8 ménages sur 10 qui possèdent une MII (EDS-MICS 2014-15) bien qu’au Nord il n’y a pratiquement pas de paludisme.

Boyalngar Mbatina : Le chapitre sur la fécondité et l’ISF car il permet de bien comprendre les enjeux réels des problèmes et questions de population dans un pays en développement.

Quel est le thème de population ou de santé qui vous intéresse le plus, et pourquoi ?

Riguide Mbaissanadje : Le VIH/SIDA. Parce que pendant la collecte, avant la collecte, j’étais le responsable de tous les matériels… On a eu beaucoup de difficultés pendant la collecte et l’analyse au laboratoire mais les résultats nous réconfortent.

Noubadignim Ronelyanbaye : La consommation d’alcool et de tabac, les maladies nontransmissibles constituent des pathologies émergentes faisant sournoisement de savage au sein de la population et il est intéressant d’étudier les causes les plus communes qui sont le tabagisme, l’abus d’alcool, un régime alimentaire  malsain et l’inactivité physique.

Boyalngar Mbatina : Malnutrition des enfants de moins de 5 ans, car un enfant qui a un problème de croissance après deux dans, il y a peu de chance pour qu’une intervention, quoiqu’elle soit, puisse améliorer la situation.

Comment espérez-vous que les données de l’EDS sur votre pays seront utilisées ?

Riguide Mbaissanadje : Les données seront utilisées pour l’élaboration des documents politiques et stratégiques des Ministères de la Santé Publique, de l’Education Nationale et de la Femme et de l’Action Sociale

Noubadignim Ronelyanbaye : Restitution des principaux résultats aux institutions clés et personnes enquêtées; valorisation des données ; enseignements méthodologiques tirés ; concrétisation des objectifs et usages de données colletées

Boyalngar Mbatina : Pour la planification du développement et pour l’amélioration des conditions sanitaires et de vie de la population

Qu’avez–vous appris en travaillant avec «The DHS Program »?

Riguide Mbaissanadje : La collecte de sang à travers le DBS, conservation sur le terrain et la transmission au laboratoire.

Noubadignim Ronelyanbaye : La répartition équilibrée des tâches et la rigueur scientifique dans la rédaction des commentaires concernant les niveaux d’indicateurs qui ne sont pas attendues.

Boyalngar Mbatina : Le sens de responsabilité dans le travail, la rigueur dans le travail, le désir d’en savoir plus, et l’esprit d’équipe et de collaboration.

The 2014-15 Tchad EDS-MICS was released on July 11, 2016. Download the final report here.

 

 

 

 

 

Written by The DHS Program

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

The information provided on this Web site is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

The DHS Program, ICF
530 Gaither Road, Suite 500, Rockville, MD 20850
Tel: +1 (301) 407-6500 • Fax: +1 (301) 407-6501
dhsprogram.com